Votre com à la carte depuis 1985
🗓 Lundi au vendredi 8h00 - 19h00

Réédition des polices typographiques du Bauhaus

  • Fiba
  • >
  • Blog
  • >
  • Réédition des polices typographiques du Bauhaus

Le Bauhaus fait partie des écoles de design les plus remarquables et les plus créatrices du siècle dernier. Cette année, elle fête ses 100 ans ! Durant ces quatorze dernières années, plusieurs icônes du design y ont étudié et des créateurs majeurs, pratiquant plusieurs disciplines, ont enseigné dans l’école la symbiose de l’art et de l’artisanat. Au cœur de cette importante institution d’art, les idées et les œuvres ont participé à moderniser et influencer durablement le design.

BAUHAUS 100 ans de design

 

On ne présente plus les chaises de style Bauhaus, très appréciées, mais aussi la chaise cantilever de Marcel Breuer, que l’on trouve dans quasiment toutes les salles d’attente. Toutefois, il existe également des travaux de typographie, moins connus, du Bauhaus, qui ont été relégués dans les archives pendant plusieurs années, relativement inédits. Ils refont peu à peu surface.

Bauhaus Typographie et design

À l’occasion des commémorations mises en place cette année pour les 100 ans, la Fondation Bauhaus Dessau a collaboré avec Adobe pour inviter des typographes dans l’ancienne école d’art. Ils doivent revisiter cinq projets similaires du Bauhaus et les mettre à disposition du public sous une forme numérique.

 

Le célèbre créateur de caractère Erik Spiekermann, avec l’aide de cinq universités, a reçu quelques d’étudiants au Bauhaus pour relever le défi. Flavia Zimbardj et Luca Pellegrini étaient parmi eux. Ils ont pu se concentrer sur une sélection d’ébauches de polices de caractères, mais aussi sur des posters abandonnés pendant plusieurs décennies à l’intérieur des archives du Bauhaus de Dessau.

 

Xants de Xanti Schawinsky fait partie de ces polices de caractères. Elle a été recréée par Luca Pellegrini qui est graphiste et étudiant en Master à l’ECAL. L’artiste multi-facette du Bauhaus, Schawinsky, avait déjà créé un jeu de caractères très complet au tout début des années 1930. Ce dernier a été enrichi avec des caractères spéciaux imaginés par Lucas Pellegrini. Parmi eux, on retrouve les symboles monétaires, certains signes de ponctuation, mais aussi des symboles mathématiques. La police Xants ainsi restaurée dispose maintenant de certains traits d’une police au pochoir, tout en conservant, grâce à son design rectiligne, un caractère néoclassique, marqué par un contraste entre pleins et déliés plutôt frappant.

 

Police typographie JOSCHMIUne autre police a été rééditée lors du projet Hidden Treasure Bauhaus Dessau : Joschmi. Contrairement à Xants, Joschmi n’était à la base qu’une ébauche de six minuscules (a, b, c, d, e, et g), créé par Joost Schmidt, un étudiant devenu professeur de typographie au Bauhaus. Flavia Zimbardi, résidente de New York, a reconstitué cette police en tant que typographe diplômée de la Cooper Union.

 

La police Joschmi est composée de plusieurs formes géométriques simples qui s’alignent sur une grille typographique. Cela représente une disposition caractéristique de Bauhaus. En partant des six minuscules, tout en déterminant des paramètres en plus, Favia Zimbardi a réussi à développer une police de caractère fonctionnelle. Cette dernière possède toutefois des extrémités assez marquées qui donnent un résultat plutôt minimaliste étonnant. Cette forme ronde et massive fait penser directement au Bauhaus. Ce style pochoir donne à cette police fine un ton aussi réservé que ludique. L’espace plus large entre les traverses épaisses simplifie la lecture.

 

Le travail effectué sur la police Joschmi n’est donc pas parti d’une page blanche, mais plutôt d’amorces de caractères existants. On a posé des questions à Flavia Zimbardi sur les particularités du processus de recréation numérique d’une police, mais aussi sur les obstacles propres à une réinterprétation comme celle-là : « c’est un jeu dans lequel on doit faire un choix entre suivre l’original à la lettre et apporter des corrections visuelles afin de transformer cette idée, ce concept, en un produit fonctionnel adapté au monde d’aujourd’hui. »

 

Flavia Zimbardi reste envoûtée par un tel travail de restauration. Cela lui a ouvert plusieurs opportunités dans le milieu numérique. Utiliser une grille typographique joue du coup un rôle important dans son travail : « cela m’a permis de réaliser beaucoup d’essais et de créer de nombreuses variantes, disponibles dans la version finale sous forme de styles OpenType. »

 

Recréer une police de caractère oblige plusieurs contraintes. Vous n’avez pas droit à une page blanche ou à un premier jet. C’est important de saisir l’idée originale, surtout son contexte historique, sans oublier le passé de cette police. Il est essentiel d’analyser tous les éléments des caractères, voire inventer à nouveau une grille typographique pour que la structure du design ressurgisse. Flavia Zimbardi dit de cette facette de la recréation de polices qu’elle « suppose d’être à la fois archéologue et designer. »

 

En plus de Xants et Joschmi, trois autres polices vont être publiées ou republiées grâce au projet continu Hidden Treasure Bauhaus Dessau.

 

Les amorces originales de ces polices ont été réalisées par des maîtres du Bauhaus Carl Marx, Alfred Arndt et Reingold Rossing. Elles seront publiées petit à petit cet été. Ces polices de caractères déjà terminées sont disponibles dans Adobe Typekit.

Besoin d'un renseignement ?
Obtenez votre devis gratuitement

  • Devis gratuit
  • Envoi d'échantillons gratuit
  • BAT Gratuit
  • Vérification des fichiers gratuite

Demander un devis

Besoin d'un coup de main ?
Fiba c'est :
  • Devis gratuit
  • Envoi d'échantillons gratuit
  • Bon à tirer Gratuit
  • Vérification des fichiers gratuite