Votre com à la carte depuis 1985
🗓 Lundi au vendredi 8h00 - 19h00

InDesign : 5 outils secrets

  • Fiba
  • >
  • Blog
  • >
  • InDesign : 5 outils secrets

Si vous avez besoin d’un outil puissant, possédant de nombreuses fonctionnalités, InDesign est fait pour vous ! Il rendra plus efficace la mise en page de vos documents, tout en les préparant pour l’impression. InDesign met à votre disposition 5 outils peu connus qui vont simplifier et accélérer votre flux de travail.

 

1. Les panneaux de sortie

Travailler avec des objets superposés : panneaux Attributs et Prévisualisation des séparations

Pour des objets superposés que vous souhaitez imprimer, il existe deux méthodes : la surimpression et la réserve. Pour la surimpression, l’objet placé au premier plan s’imprime immédiatement sur celui du dessous. Cela a pour effet de mélanger les encres des deux objets.

Avec la réserve, l’objet placé au premier plan s’imprime sur un trou possédant les mêmes dimensions. Ainsi, il n’y a pas de mélange d’encre avec l’impression et les couleurs originales sont conservées sur chaque objet.

Si vous ne spécifiez pas de mode de superposition, InDesign utilise par défaut la réserve d’encres.

Avec le panneau « aperçu des séparations » (clic sur « fenêtre » > « sortie » > « aperçu des séparations »), vous pouvez vérifier la manière dont deux ou plusieurs objets superposés sont imprimés. Pour s’en servir, cliquez sur « séparations » dans le menu d’affichage.

Avec InDesign, vous pouvez préciser pour chaque objet le mode de superposition que vous souhaitez employer pour travailler. Il vous suffit d’aller dans le panneau « attributs » (« fenêtre » > « sortie » > « attributs »), vous trouverez plusieurs options : « surimpression du fond », « du contour » et « de l’espace ». Cette dernière permet de travailler sur des objets visibles avec InDesign, mais ils ne seront alors pas imprimés.

 

2. La table des matières

Créer des tables des matières automatiques

Dans la « table des matières », la fonction la plus employée est la création automatique des tables des matières, et ce, à partir des styles de paragraphes.

Pour faire cela, il est nécessaire de d’abord définir les styles de paragraphes des titres et ensuite les styles visibles directement sur la table des matières (par exemple « TOC »).

Ici, un tabulateur gauche, avec un retrait gauche, est attribué aux styles de sorties (« TOC styles »).

Ensuite, dans le menu « page » > « table des matières », vous devez déterminer le style de paragraphes d’entrée et de sortie. Attribuez ses niveaux et fournissez, si besoin, un nouveau style pour votre titre de la table des matières.

Avec un clic sur « accepter », le curseur donne l’opportunité de créer un bloc de texte pour la table des matières ainsi créée. Pour mettre à jour cette dernière une fois les contenus ajoutés ou modifiés, cliquez sur « page » > « mettre à jour la table des matières ».

 

3. La mise en surbrillance des infractions de césure et de justification

Avoir de meilleures justifications

Avec cette option des préférences, le logiciel vous permet de voir les lignes des textes justifiés pour lesquels les paramètres de césure et de justification ne sont pas respectés, vous donnant une mauvaise justification.

Vous visualisez ces erreurs en accédant aux préférences d’InDesign (InDesign CC > Préférences, Composition) et en sélectionnant la case « infractions de césure et de justification ».

La vue normale du logiciel désignera en surbrillance les erreurs, en utilisant trois tons de jaune, du plus intense au plus pâle (des infractions les plus graves au moins graves).

Pour solutionner les erreurs les plus graves, vous pouvez modifier la taille du texte et la largeur de la fenêtre, ou sinon changer les options de césure et de justification à l’aide du panneau « paragraphe ».

 

4. SplitStory.JSX

Stopper le flux de texte entre blocs

Le script « SplitStory.jsx » est installé par défaut sur InDesign. Il permet de supprimer les liens de texte présent entre deux blocs de texte ou plus.

Pour que le script fonctionne, sélectionnez les fenêtres de texte dans lesquelles vous souhaitez supprimer les liens, puis cliquez sur « fenêtre » > « utilitaires » > « scripts ».

Dans le panneau « scripts », allez sur « application » > « samples » > « JavaScript ». Double-cliquez ensuite sur « SplitStory.jsx ». Ainsi, les fenêtres de texte vont conserver leurs textes, mais sous une forme de paragraphes indépendants.

 

5. L’outil page

Changer la taille de la page de façon autonome

L’outil « page » vous permet de changer la taille d’une ou plusieurs pages dans un document InDesign CC et ceci, de manière indépendante par rapport aux autres pages de votre gabarit.

Pour utiliser cet outil, cliquez sur l’icône de la barre latérale gauche, ou alors, appuyez sur le raccourci Shift + P.

Une fois votre outil sélectionné, choisissez une page dans la table de montage, puis changez ses dimensions sur le panneau supérieur de la fenêtre d’InDesign. Une taille standard est possible, mais vous pouvez aussi préciser vos mesures personnalisées.

Besoin d'un renseignement ?
Obtenez votre devis gratuitement

  • Devis gratuit
  • Envoi d'échantillons gratuit
  • BAT Gratuit
  • Vérification des fichiers gratuite

Demander un devis

Besoin d'un coup de main ?
  • Devis gratuit
  • Envoi d'échantillons gratuit
  • Bon à tirer Gratuit
  • Vérification des fichiers gratuite