Votre com à la carte depuis 1985
🗓 Lundi au vendredi 8h00 - 19h00

Impression offset et impression numérique : comment ça marche ?

Depuis l’invention des caractères typographiques mobiles par Gutenberg au milieu du XVe siècle qui marquera un tournant majeur dans l’histoire de l’imprimerie, les choses ont bien évolué. Les innovations technologiques, en particulier au cours du XXe siècle, ont permis l’émergence de différents procédés d’impression. Votre curiosité vous amène à vous pencher sur ce sujet de l’imprimerie entre typographie, machines d’impression et tirages ? Alors, vous prendrez forcément connaissance de deux techniques d’impression usitées aujourd’hui : l’impression offset et l’impression numérique. Suivez le guide pour tout savoir sur ces méthodes. Différences, caractéristiques et avantages, découvrez dès à présent comment ça marche.

Quelle est la différence entre l’impression offset et l’impression numérique ?

Les imprimeries utilisent pour la plupart l’impression offset ou l’impression numérique. Si ces deux procédés comportent quelques différences, ces dernières tendent à se gommer au fil du temps. Créée avant l’impression numérique, l’impression offset continue à se perfectionner grâce aux technologies issues du numérique. Le temps d’impression est un peu plus rapide pour la technique numérique, la qualité d’impression est similaire. Voyons maintenant quelles sont les caractéristiques de ces deux méthodes.

L’impression offset

Définition

L’impression offset consiste à former une image sur une plaque adaptée à un cylindre. Cette image est ensuite transmise sur un second rouleau, en caoutchouc cette fois-ci, avant d’être imprimée sur le papier. Il s’agit d’une technique d’impression indirecte.

Un héritage de la lithographie

Cette méthode se rapporte à la lithographie, qui pour sa part est une technique d’impression directe à plat permettant de reproduire plusieurs exemplaires d’un tracé sur une pierre. Découverte à la fin du XVIIIe siècle, elle se développe dès 1815 après les guerres napoléoniennes. L’impression offset est ensuite mise au point en 1904 par un imprimeur américain, Ira Washington Rubel, après qu’il eût découvert fortuitement le procédé d’impression indirecte. La technique est par la suite affinée en Allemagne et au Royaume-Uni.

Les principes de l’impression offset

C’est un total de trois cylindres qui composent le système d’impression offset :

  • Sur le premier d’entre eux repose une plaque en aluminium souple, sorte de moule ou de matrice de l’image imprégnée d’encre. C’est le « cylindre porte-plaque ».
  • Le deuxième cylindre, appelé « blanchet », est recouvert de caoutchouc, matériau idéal pour la réalisation d’impressions précises sur des supports parfois inégaux. Il reçoit l’image de cette matrice à imprimer sur le support papier.
  • Le papier transite ensuite vers un troisième rouleau, le « cylindre de contre-pression ». Ce dernier imprime l’image en pressant la feuille sur la bobine en caoutchouc.

D’autres rouleaux, de plus petite taille cette fois-ci, sont placés au-dessus de la matrice de l’image. Ils servent à l’encrer et à la mouiller.

L’impression offset fonctionne selon un effet de répulsion, à l’image de l’eau et de l’huile qui se repoussent l’une l’autre en physique-chimie. Ici, l’encre joue le rôle de l’huile. La surface de la matrice comporte des plages humides et d’autres sèches. Tandis que l’encre est repoussée sur les zones mouillées, elle est étalée sur les parties sèches comprenant le texte ou l’image que l’on souhaite imprimer. L’impression est d’une précision redoutable, au micron près.

L’impression numérique

Qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à l’impression offset, l’impression numérique englobe plusieurs procédés d’impression. Leur point commun : l’image est créée de façon numérique et imprimée sur du papier. L’impression est soit directe, soit indirecte. Les imprimantes bureautiques actuelles ont fait connaître deux de ces techniques : l’impression à jet d’encre et l’impression laser. Les imprimeurs industriels sont quant à eux davantage concernés par l’impression numérique HP Indigo. Pour une grande part dérivée du système de l’offset, elle est ainsi appelée « impression offset numérique ». Cette technologie a été conçue par la société HP, un poids lourd américain dans le domaine de l’impression.

Les origines de l’impression numérique

En 1993, le format PDF est lancé par l’éditeur de logiciels Adobe. Révolutionnaire à l’époque, il permet d’imprimer à l’identique des images élaborées sur des supports différents. Dès la fin de la décennie 90, la technologie du numérique prend alors son envol. L’impression numérique HP Indigo gagne les imprimeries à tirage industriel depuis le début des années 2000.

La technique du numérique

Comme pour l’impression offset, l’impression numérique s’opère à l’aide de trois grands rouleaux. Mais le cylindre porte-plaque est ici géré de manière numérique. L’encre est issue d’un toner liquide. Ses molécules étant électrostatiques, elles peuvent être déposées avec minutie sur le papier à imprimer. La forme de la matrice et donc l’image, peut ainsi être modifiée en un rien de temps.

Impression offset et impression numérique : y a-t-il un gagnant ?

Si ces deux types d’impression ne se ressemblent pas, leurs différences tendent néanmoins à s’effacer au fil du temps. Chacune des deux techniques a ses atouts et ses désavantages selon les critères considérés.

La plaque

L’offset ne permet pas de changer la plaque une fois l’impression mise en route. Mais les plaques peuvent se modifier assez rapidement aujourd’hui, avec une vitesse d’1 minute et 30 secondes contre 6 minutes jusqu’en 2010. Une belle évolution.

La personnalisation

Un grand avantage de l’impression numérique : la possibilité d’imprimer un même modèle sous plusieurs déclinaisons. Les données sont en effet personnalisables facilement en effectuant des modifications rapides de manière numérique du fichier à imprimer, texte ou image.

Le prix de l’installation

Côté coût, l’impression offset s’avère plus onéreuse que le numérique du fait de la mise en place de la matrice. Toutefois, les frais inhérents à l’impression offset tendent à baisser, même si le coût de la mise en place de la plaque implique de la rentabiliser en tirant un grand nombre d’exemplaires.

Le nombre de tirages

Au contraire de l’impression offset, dans une impression numérique, la matrice est produite informatiquement. C’est donc la technique idéale pour effectuer de petits tirages d’un ouvrage, imprimer un unique exemplaire d’un produit ou encore réaliser des impressions à la demande. C’est un atout considérable pour l’impression numérique HP Indigo. D’un autre côté, la technique offset est la plus intéressante d’un point de vue financier puisqu’elle revient moins cher pour les impressions à gros tirage.

Le format du papier

Au niveau de la taille de l’impression, l’offset s’effectue sur une feuille de papier grand format permettant d’inclure plusieurs documents, une très bonne façon d’abaisser les coûts de production des éléments imprimés.

La qualité de l’impression

Enfin, en ce qui concerne la qualité, offset et numérique semblent être sur un pied d’égalité. A l’heure actuelle, il n’est absolument pas possible de différencier l’une ou l’autre technique sur un produit imprimé, à moins d’être un véritable expert en la matière à l’œil bien aiguisé.

Complémentaires, l’impression offset et l’impression numérique se doivent d’être utilisées chacune pour ses atouts. Ces deux procédés d’impression fusionneront-elles un jour ? Avant de pouvoir répondre à cette question, vous pouvez dans tous les cas compter sur Fiba pour l’impression de vos objets de communication, quelle que soit la technique employée !

Demander un devis