Votre com à la carte depuis 1985
🗓 Lundi au vendredi 8h00 - 19h00

Grille de mise en page, comment ça marche ?

  • Fiba
  • >
  • Blog
  • >
  • Grille de mise en page, comment ça marche ?

Incontournable dans la création graphique pour éditer des documents, la grille de mise en page est utilisée tant dans le monde de l’édition que de la presse journalistique. Que ce soit pour la mise en page d’un magazine, d’un site web, d’un journal de presse ou d’un livre, la grille garantit une proportionnalité des éléments et une cohérence dans leur positionnement sur les pages. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Quels sont les modèles existants et pourquoi en utiliser une ?

Qu’est-ce qu’une grille et que contient-elle ?

Une grille est un point important pour la mise en page. Elle donne une structure à la page, pour en faire un ensemble harmonieux. Elle permet de placer de manière simple tous les éléments de la page en fonction du style choisi au préalable. Les web designers utilisent le plus souvent une grille de mise en page afin de rendre les pages responsives, c’est-à-dire adaptées à n’importe quel format en fonction du support utilisé (ordinateur, smartphone ou tablette).

La grille détermine différentes zones. Les colonnes divisent l’espace de la page de manière proportionnelle. Les gouttières, intervalles entre les colonnes, permettent d’aérer la page. Les marges latérales, en haut et en bas de la page fixent les limites du contenu. Les lignes qui sont les axes horizontaux segmentant la page. Enfin, les modules qui se présentent comme des grandes cases, entre les différentes lignes des colonnes et des lignes elles-mêmes.

Quelles sont les différentes sortes de grilles existantes ?

Grille à colonnes

  • Grille multicolonnes : Ce type de grille se divise en plusieurs colonnes dans la largeur de la page. Elle permet de découper un texte en plusieurs segments. Elle est ainsi idéale pour éviter une trop grande longueur de contenu écrit. Marges et gouttières jouent quant à elles un vrai rôle d’aération de la page.

La grille multicolonnes représente sûrement la grille de mise en page la plus communément usitée. Les éditeurs de journaux emploient ces dernières, qui leur permettent de placer davantage de texte dans une même section. Car qui dit nombreuses colonnes, dit texte fourni. Mais les colonnes ne doivent pas non plus être trop resserrées sous peine de rendre le texte illisible. En travaillant par exemple sur un format A5 (soit 21 cm x 14,8 cm), il est difficile de diviser la page en un grand nombre de colonnes. Deux ou trois sont un maximum afin d’éviter le manque de lisibilité textuelle. Chaque ligne de texte doit comporter dans l’idéal de 50 à 60 caractères pour pouvoir être lu correctement. Au-delà de 60 caractères, le contenu rédigé deviendra difficilement déchiffrable.

Il peut arriver à l’inverse, de devoir augmenter le nombre de colonnes par rapport à ce qui était prévu au départ. Si vous planchez sur un format A4 et envisagez d’utiliser une grille à trois colonnes, partez préférentiellement sur six colonnes. Cela permettra une plus grande flexibilité dans le design. Vous pourrez ainsi répartir un texte dans deux colonnes et recourir à une troisième en y ajoutant des images ou un graphique avec légende.

  • Grille à colonnes asymétriques : la grille de mise en page peut tout à fait comporter des colonnes aux largeurs variables. Vous pouvez ainsi utiliser une colonne étroite pour y mettre un titre et une autre plus large pour y insérer votre texte.

Grille modulaire

Comment faire une grille modulaire ? Comme la grille à plusieurs colonnes, elle comprend des gouttières et des marges. La grille modulaire est néanmoins différente puisqu’elle est subdivisée verticalement par des gouttières horizontales. Ce système permet de créer des zones de mêmes dimensions. Les modules sont le plus souvent de forme rectangulaire. Ce type de grille permet de découper le contenu dans la largeur de la page. C’est également une bonne manière de bénéficier de points de repère en haut de la page. La grille modulaire s’utilise généralement pour les illustrations mais peut aussi servir à y mettre d’autres éléments comme du texte. Les photos ou images peuvent couvrir plusieurs modules pour donner un visuel qui ressort davantage.

Grille de ligne de base

Parfaite pour les documents de travail comportant beaucoup de texte comme les magazines : la grille de ligne de base. Cette dernière se présente comme une grille de mise en page invisible traversant la page de part en part de manière horizontale. C’est l’une des fonctions du logiciel PAO (Publication assistée par ordinateur) InDesign. Il est préférable de paramétrer la grille de ligne de base en fonction des mêmes critères choisis que pour le corps de texte. La ligne de base permet d’aligner plusieurs blocs de texte aux tailles variables afin qu’ils se situent tous à la même hauteur. La seule difficulté réside dans la rigidité du système. Il est néanmoins possible de faire dévier un peu la ligne afin d’obtenir un design un peu plus pêchu. La ligne de base ne doit pas être utilisée pour toutes les pages d’un même document, mais plutôt pour certaines pages bien déterminées, dans la mesure où elle peut rendre la lecture plus difficile.

Grille hiérarchique

Comment se présente-t-elle ? Utilisée pour organiser un contenu selon son importance, la grille hiérarchique est le type de grille utilisé pour réaliser les catalogues produits. Généralement, un produit dont la firme commerciale fait la promotion est mis en valeur sur les pages par rapport aux autres. Ce dernier se trouve dans une subdivision assez large. Les parties accueillant le titre, l’image et la description du produit sont plus grandes. La grille hiérarchique a pour objectif de vérifier que ces différents points se situent toujours au même endroit sur chaque page présentant un produit du moment.

Grille de mise en page de manuscrits

Constituée d’une unique colonne, cette grille est la plus simple. Elle s’emploie pour mettre en page un ouvrage comme un livre ou un manuscrit. Seules les dimensions des marges et la largeur des colonnes peuvent être modifiées.

Utiliser une grille de mise en page : que des avantages !

Pourquoi élaborer une grille ? Parce que son utilisation permet une mise en page véritablement rapide et efficace. Véritable outil d’organisation, elle structure le contenu de la page de manière agréable et lui confère un certain dynamisme. Grâce à elle, plus besoin de réfléchir où positionner tel ou tel élément. L’utilisateur de la grille voit tout de suite où placer chaque élément. La grille de mise en page est surtout pratique pour des documents contenant beaucoup de texte, comme les magazines. Elle est également bien utile pour la rédaction de comptes-rendus demandant une grande rigueur logique. Enfin, une grille vous assure le même cadre pour tous vos designs, ce qui est indispensable lorsque vous produisez un contenu en collaboration avec des concepteurs comme des web designers, par exemple.

Si vous mettez en page un magazine, vous pouvez ainsi mettre en place une grille multicolonnes avant d’envisager les éléments que vous pourrez y insérer. Testez, essayez différents positionnements. Vous pourrez alors apprécier plus aisément quels sont les emplacements optimums pour une page bien structurée et équilibrée.

L’objectif est d’avoir une structure grâce à la grille de mise en page, mais son utilisation ne doit cependant pas brider votre créativité ni gommer votre style. Vous considérez qu’un élément devrait se situer de manière décalée et non être aligné à un autre bloc de texte ? Alors, n’hésitez plus : suivez votre intuition !

Besoin d'un renseignement ?
Obtenez votre devis gratuitement

  • Devis gratuit
  • Envoi d'échantillons gratuit
  • BAT Gratuit
  • Vérification des fichiers gratuite

Demander un devis

Besoin d'un coup de main ?
Fiba c'est :
  • Devis gratuit
  • Envoi d'échantillons gratuit
  • Bon à tirer Gratuit
  • Vérification des fichiers gratuite